Explorer l’archipel San Blas, un trésor du Panama
5 (100%) 1 vote

Depuis quelque temps maintenant, l’archipel San Blas au Panama ne cesse d’attiser la curiosité des voyageurs. Avec sa beauté naturelle, il faut dire qu’il est difficile de nier que l’archipel est un véritable trésor pour le pays. Ce joyau panaméen promet à ceux qui la découvrent un séjour riche en agréables surprises.

Découvrir la beauté des iles San Blas

Il est bien difficile de ne pas tomber sous le charme de l’archipel San Blas. Il se distingue, entre autres, par ses splendides récifs coralliens qui sont de véritables paradis pour les plongeurs et les snorkelers. Mais aussi par ses iles désertes où l’on peut tranquillement profiter de superbes plages de sable blanc et de magnifiques levers et couchers de soleil.

Ses eaux et ses iles se découvrent de bien différentes manières. Elles représentent notamment une destination de choix pour un voyage de prestige au Panama. Au cours d’un tel voyage, vous naviguerez à bord d’un catamaran ou d’un voilier pour explorer l’archipel d’ile en ile.

Sachez que San Blas est composé de près de 400 iles dont seulement 60 sont habités.

De ce fait, vous serez un privilégié non seulement à bord de votre bateau, mais aussi sur ces iles désertes où vous n’entendrez que les clapotements des vagues et les chuchotements du vent.

Partir à la rencontre du peuple Kuna

Mais explorer les iles San Blas ne se limite pas uniquement à admirer la beauté de leur environnement édénique. Vous pouvez également profiter de votre séjour pour en apprendre davantage sur ses habitants, notamment le peuple Kuna.

Pour partir à la rencontre de cette extraordinaire communauté amérindienne, dirigez-vous vers la province de La Comarca de San Blas, connue aussi sous l’appellation de Kuna Yala.

Pour information, cette province est entièrement administrée et peuplée par les Indiens Kuna. Sur leurs terres, ces derniers ont tenu à conserver leur propre culture. C’est-à-dire leur langue, ainsi que leurs us et coutumes.

Dans les villages de La Comarca San Blas, les Kunas vivent dans des huttes de bambou aux toits de feuilles de palmier.

Ces habitations sont très rapprochées les unes des autres, sur les littoraux de cette province. Ces Autochtones tiennent toujours à coeur dans leur vie de tous les jours la tradition orale, ainsi que les discours des chefs de village.

Les danses traditionnelles, accompagnées, entre autres, par des flûtes de bambou et des maracas, occupent également une place importante dans leur folklore.

D’ailleurs, certaines d’entre elles peuvent être réalisées à la demande des visiteurs, le peuple kuna étant à la fois pacifique et fier de sa culture.

Activités des Indiens Kuna

Ce qui rendra également votre visite de La Comarca San Blas des plus enrichissantes, c’est la découverte des activités de ses habitants.

Chez les Kunas, ce sont principalement les hommes qui s’occupent des cocoteraies. En passant, les activités agricoles qui y sont pratiquées se résument principalement à la plantation et à la récolte de noix de coco. Ces dernières seront vendues à des commerçants colombiens qui viennent parcourir les iles en bateau.

Ainsi, de bonne heure le matin, les hommes se rendent à l’intérieur des terres vers leurs plantations familiales pour cueillir les noix de coco. Puis, quand vient l’après-midi, ils s’attellent à la pêche. Quant aux femmes, elles s’occupent surtout de la cuisine, de l’entretien du foyer familial, ainsi que de la fabrication de molas. Une mola est un terme kuna désignant une pièce de tissu ou bien un habillement.

Ces tissus polychromes représentent des chefs-d’oeuvre d’art traditionnel. D’ailleurs, certains d’entre eux sont exposés dans des musées américains et européens.

Les molas se distinguent à la fois par leur qualité esthétique et la créativité des femmes kuna qui les ont confectionnées. Sur ces étoffes sont dépeints subtilement la vie quotidienne des Kunas ainsi que l’environnement dans lequel ils vivent.

LEAVE A REPLY